En 2015, l’utilisation de la fenêtre pop-up newsletter s’est répandue énormément. Elle existait déjà, depuis très longtemps, mais en 2015 elle a profité d’une renaissance et, cette fois-ci, elle ne partira pas : the pop-up is BACK !

À l’origine de ce retour se trouve le content-marketing. L’année 2015 est aussi celle du content marketing, comme l’Association of National Advertiser (ANA) a annoncé. Mais…

Qu’est-ce le content marketing ?

Le content marketing est une stratégie de marketing qui a pour but de créer et distribuer un contenu de qualité pour attirer les clients à qui l’on s’adresse.

On engage l’audience de manière qualitative et éventuellement, cette audience finira par agir d’une manière profitable : acheter ou en parler. C’est malin car au lieu d’envahir l’audience avec de la publicité traditionnelle (qui ne va pas pour autant toucher l’audience cherchée) on attire l’audience vers soi. Le résultat est un marketing non-invasif et qualifié au même temps. Le cercle de la synergie parfaite se ferme avec Google, qui a une soif terrible pour les contenus de qualité et d’actualité.

La fidélisation et l’engagement du client font l’obsession du marketing d’aujourd’hui. Un des outils pour optimiser la stratégie globale de content marketing est la fenêtre pop-up newsletter.

2015 est l’année des pop-ups newsletter

En 2015 beaucoup de sites et notamment de blogs ont fait le grand saut et ont intégré une fenêtre pop-up pour engager leurs audiences à s’inscrire à leurs newsletters ou réaliser une autre action. La fenêtre pop-up est un nouveau moyen pour atteindre un but, celui de s’inscrire à la newsletter la plupart de temps, qui elle aussi à son tour, est un outil email marketing très valorisé dans la recherche de la fidélisation du

Une pop-up, c’est quoi ?

Un ou une pop-up (de l’anglais pop-up window ou pop-up tout court), parfois appelée fenêtre intruse ou fenêtre surgissante, est une fenêtre secondaire qui s’affiche, sans avoir été sollicitée par l’utilisateur (fenêtre intruse), devant la fenêtre de navigation principale lorsqu’on navigue sur Internet.

J’aime bien cette définition de Wikipedia. Est-elle datée ? Car elle hérite des préjugés du passé… Ou au contraire est-elle plus que jamais d’actualité ?

La fenêtre pop-up marketing, bien dosée, peut avoir des résultats plus intéressants que d’autres éléments qui cherchent la fidélisation, comme les Call-To-Action en fin d’article par exemple. Au final les différentes méthodes forment un tout et rien n’est laissé au hasard. Chaque outil est là pour répondre à une stratégie globale d’entreprise.

2015 est l'année du pop-up newsletter
Un exemple de Call-To-Action dans une pop-up d’inscription à newsletter. « Inscrivez-vous et on vous offre en plus un petit cadeau ». Ce n’est pas cool, ça ?

Cependant, par défaut, beaucoup d’entre nous sommes anti-pop-up-à-mort. Nous avons subi dans les années 90 et 2000 les invasions publicitaires de cette fenêtre non sollicitée qui venait interrompre notre navigation. Cette pratique est presque de l’histoire ancienne parce que les navigateurs intégraient déjà des bloqueurs des pop-ups et les publicitaires se sont rendus compte qu’elle n’était plus efficace. N’oublions pas non plus le succès des bloqueurs de publicités. Bref, elle avait été bannie de notre société… bam !

Mais elle est revenue.

Les plugins pop-up newsletter pour WordPress sont tendance et demandés par tout chef de produit digital. Aujourd’hui la pop-up marketing est à la mode, et je vois qu’elle est même utilisée intelligemment, ce qui me fait penser que les auteurs ne veulent pas effrayer leur audience tant convoitée, bien au contraire…

Alors, pop-up newsletter… oui ou non ?

La réponse facile est : si les autres en font, c’est que ça doit marcher. C’est vraiment le cas. Le taux d’inscription augmente, ne serait-ce que de 1 %, et cela « suffirait » pour le justifier (il y en a qui disent l’avoir augmenté de 532% en 1 mois). Une fois que les créateurs de contenus arrivent à se débarrasser de leurs peurs du passé et qu’ils l’adoptent, ils ne peuvent plus faire Ce n’est plus de la publicité comme avant. C’est différent, c’est du marketing Call-To-Action.

L’avantage de voir les utilisateurs s’inscrire est que cela prouve deux choses : que le contenu attire et que l’audience s’engage. Si personne ne s’inscrit, cela aide aussi à se poser de questions (encore faut-il se poser les bonnes questions). Une pop-up newsletter devrait toujours respecter les bonnes pratiques :

  • Assurer une qualité de lecture
  • Ne jamais la faire apparaître dès la première seconde (pratique très répandue d’ailleurs)
  • Contrôler la fréquence d’apparition
  • Ne plus la faire afficher si le lecteur choisit de la fermer ou s’il s’inscrit
  • Veiller sur le taux de conversion

Les limites sont très subjectives. Chaque contenu et chaque audience sont particuliers à leur contexte et au produit. Comme toute stratégie il faut tenir compte de tous les paramètres. Le plus intelligent, si on a assez d’audience pour générer le volume statistique qui permettrait d’arriver à en tirer des conclusions réelles, consiste à réaliser des tests sur les paramètres d’affichages jusqu’à trouver la bonne dose par rapport à un taux de conversion stable pour son audience.

Une fenêtre pop-up newsletter, peut-elle être contre productive ?

2015 est l'année du pop-up newsletter
Ici, inscrivez-vous pour obtenir un guide gratuit. On ne dit pas d’ailleurs qu’au final c’est pour une newsletter. Et si tu fermes, on te taquine quand même « Non merci, je choisis d’apprendre d’une manière compliquée ». Très sympa.

Je me demande si ces créateurs de contenus qui prennent la pop-up marketing au sérieux, regardent aussi le nombre de personnes qui quittent leur page suite à des fenêtres pop-ups qui demandent l’action de la part du lecteur.

Personnellement, j’en fais partie.

Là, ils ont de l’action, mais pas dans le bon sens.

En ce qui me concerne, les premières fois j’agissais de manière impulsive et vengeresse. Sans aucune réflexion, au lieu de cliquer sur la petite croix ou le lien « Fermer », j’allais direct sur la croix de l’onglet du navigateur ou sur la flèche arrière du navigateur. Fidélisation, tu parles ! Les souvenirs du passé revenaient et je fermais.

Au bout d’un moment, j’en ai vu tellement, même dans des blogs que je respectais, que je me suis posée des questions. Peut être que je ne fais pas partie de ce public qui va l’accepter et qu’au contraire je fais partie de la minorité que l’auteur peut se permettre d’ignorer, car il sait qu’il ne peut pas plaire à tout le monde. L’audience dans le plus grand sens du terme est peut être moins concernée et moins sensible.

Mais honnêtement, c’est gênant, intrusif, invasif. À chaque fois, on ne s’y attend pas. Les auteurs ont beau faire des efforts pour soigner leurs lecteurs et faire apparaître la pop-up de la manière la plus polie possible, c’est toujours une bombe visuelle. On est concentrés dans la recherche, la lecture, et paf ! La fenêtre qui me demande encore de mettre mon email pour recevoir une newsletter de plus.

Une expérience d’utilisateur positive peut être compatible avec une fenêtre pop-up marketing ?

Gêner les lecteurs est-il le prix à payer si l’on gagne des inscriptions aux listes de diffusions marketing ? Il paraît que oui. Cela ne fait que commencer. L’année 2015 est l’année de la pop-up newsletter, laquelle séduit de plus en plus de marketeurs. Les outils marketing subissent souvent des abus, il ne sera pas étonnant le jour où on pourra installer des extensions sur les navigateurs pour bloquer les pop-ups de ce genre.

Ces pop-ups vont pour la plupart à l’encontre d’une expérience d’utilisateur positive. La pression et la concurrence sont fortes et elles nous mènent à des chemins pas forcément agréables. L’engagement du client est une clé du succès, mais ne faudrait-il pas se calmer ? On est tout près d’avoir un contenu pertinent pour le lecteur qui favorise le partage, pourquoi le gâcher ? L’expérience d’utilisateur ne doit-elle pas rester une priorité ?

Vous en pensez quoi ? Trouvez-vous ces pop-ups gênantes ? Avez-vous adopté cet outil dans votre stratégie webmarketing ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.