Un logiciel libre au service des groupements d’achat citoyens, voilà la devise qui présente le projet bordelais Cagette.net. Ce projet est un logiciel conçu et développé pour devenir un outil de gestion au service des AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) et des groupements d’achat citoyens.

Les AMAP, réseaux citoyens pour les circuits courts d’achat alimentaire

Une AMAP, en pratique, est un groupement de citoyens dont l’objectif est de permettre la vente directe des produits locaux, de qualité et de saison. Souvent livrés en vrac et en cagette, ces produits locaux sont à la base d’un réseau qui s’étend depuis des années et qui aide à créer des liens sociaux et à favoriser l’engagement citoyen.

Les « consom’acteurs » engagés dans ces démarches bénéficient d’une alimentation de qualité tout en garantissant aux producteurs des relations commerciales équitables. Selon Cagette « en 2012, 1600 AMAP approvisionnaient 50 000 foyers ».

Les AMAP répondent à une charte des AMAP nationales : producteurs locaux, forcément bio, on « s’abonne » à un panier sur une année complète et on s’engage complétement pour soutenir le producteur.
Dans cette carte de Bordeaux, disponible depuis le site de Bordeaux Métropole, on peut trouver les circuits courts alimentaires les plus proches de chez vous (pas forcément AMAP) :

Cagette.net

Ce qui est remarquable sur Cagette, c’est justement le fait de simplifier la vie des coordinateurs et des adhérents en fournissant un outil en ligne et sécurisé qui a déjà réfléchi à tout. Ce genre de milieu a souvent peu de moyens et il est facile de se perdre quand l’on commence un projet associatif. D’autant plus quand cela demande une gestion avec une certaine complexité comme une AMAP.

Cagette.net, le logiciel libre des AMAP et groupements d'achat citoyens

L’initiative de Cagette est née en 2013 quand son créateur François Barbut, membre de l’AMAP de Bordeaux Nansouty et développeur web, crée un logiciel pour aider le groupe. Depuis, le logiciel a évolué jusqu’à rencontrer un public plus large. Cagette permet aux membres de l’AMAP de se concentrer sur la gestion sans perdre leur temps sur des longues feuilles excel, des envois par email pénibles, des fiches manuelles, etc.

Le logiciel offre de manière centralisée et en ligne, tout ce dont on a besoin pour être efficace : gérer les adhésions, gestion des commandes, messagerie avec gestions de sous-groupes, boutique en ligne avec mise en valeurs des produits et producteurs, planifier les livraisons, administrer la liste des produits et des producteurs, etc. Cagette.net a remporté le prix « projet en émergence / entreprise » des Trophées Agenda 21 de la Gironde.

Cagette est un projet libre et open source

Cagette.net est un logiciel libre et open source
Cagette.net est un logiciel libre et open source réalisé avec les technologies Haxe, Ubuntu et Mysql.

Cagette est au service des circuits courts alimentaires et la différence est le fait qu’il est vraiment solidaire, comme les projets AMAP pour lequel il est développé. Il est libre et open source, ce qui permet à toute personne qui a les connaissances d’acquérir le logiciel, de participer à son développement, et de l’installer sur un serveur de manière autonome.

Parallèlement, et ce sur quoi le modèle commercial de Cagette repose, le client de Cagette peut directement acquérir le service complet et tout prêt avec des prix forfaitaires accessibles sous la forme d’un abonnement annuel. L’absence de commission et le logiciel libre et open source font de Cagette un outil vraiment solidaire qui peut aussi être rentable pour ses créateurs.

Un concurrent très fort : La Ruche qui dit oui

D’autres outils en ligne de gestion de circuits courts alimentaires existent déjà, mais avec une démarche différente. Je parle de son grand concurrent La Ruche qui dit oui, une startup française, le success story qui peut faire la fierté du label French Tech.

La Ruche qui dit oui
Un système d’achats citoyens très puissant qui se déploie en Europe.

Les Ruches comme celles de « La ruche qui dit oui » et autres groupements d’achat n’appliquent pas la charte AMAP, et permettent de commander ce qu’on veut à chaque fois. C’est plus souple pour le consommateur, mais moins sécurisant pour le producteur.  De plus les produits ne sont pas obligatoirement bio.

Les groupements d’achat se multiplient grâce à la plateforme web de La Ruche qui dit oui. Elle se déploie non seulement en France, mais aussi en Espagne, Allemagne, Angleterre et Italie. Les initiatives citoyennes se tournent de plus en plus vers les outils en ligne de La Ruche qui dit oui, mais ce n’est pas gratuit. Le 16.7% de commission imposé par le système de La Ruche qui dit oui ont de quoi refroidir les bénévoles. Dans cet article vous pouvez lire le coup de gueule du site Cyberacteurs.org

Article sur francetvinfo.fr « La Ruche qui dit oui: le business lucratif du consommer local ».

Pourquoi pas en fin de compte. « Si c’est lucratif tant mieux », on pourrait dire. En plus les AMAP et ruches rayonnent et profitent d’un système qui fonctionne. Les producteurs et éleveurs locaux sont soutenus autrement et la grande distribution est écartée davantage. Et ce n’est pas parce qu’il y a des millions d’euros en fond d’investissements étrangers et un chiffre d’affaire millionnaire qu’on va cracher dans la soupe. Mais quand il y a des initiatives réellement solidaires comme Cagette, ne méritent pas-t-elles un coup de pouce ?

Soutenir Cagette

Une façon de soutenir Cagette est de voter sur La Fabrique Aviva, qui soutient des projets utiles et innovants. Le gagnant de La Fabrique Aviva obtiendra une aide financière. Si Cagette gagne, l’argent sera destiné à promouvoir Cagette à l’échelle nationale. Cette vidéo-documentaire présente le projet et ses atouts :

Rencontrer le créateur de Cagette à Bordeaux

Le fondateur François Barbut sera au Node le mercredi 3 février à 18h30 pour présenter la technologie Haxe dans le PHP Meetup #10. Le Node est situé en plein cœur du quartier de Saint Pierre à Bordeaux au 12, rue des Faussets. L’entrée est libre.

Le Node Bordeaux
Espace de co-working géré par Aquinum.

Et vous ?

Êtes-vous « consommacteur » ? Avez-vous déjà fait vos courses chez une AMAP ou Ruche ? Connaissez-vous des projets solidaires qui utilisent des technologies open source ?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.