Illustrator est un outil essentiel pour mon travail. Il n’y a rien comme créer ses logotypes en vectoriel et se sentir légère comme une plume. Cette souplesse garanti que le logotype s’adaptera à tous les formats dont on aura besoin peut être dans le futur.

Une bâche de quelques mètres ? Pas de problème !

Logotype de Les Douceurs d'Eulalie réalisé en vectoriel (texture aquarelle aussi). L'image de fond est en bitmap.
Logotype de Les Douceurs d’Eulalie réalisé en vectoriel (texture aquarelle aussi). L’image de fond est en bitmap.

Mais avec les années Illustrator continue à garder des vieux fardeaux que je ne comprendrai jamais. Je sais bien : il s’agit d’un outil extraordinaire qui a marqué l’histoire récente du graphisme vectoriel et ne cesse jamais de me surprendre.

Quand j’ai un nouveau besoin, je fais une recherche sur Google, et hop ! Il y a ce qu’il faut pour le faire.

Un peu d’histoire (noire ?) sur Illustrator

Adobe_Illustrator_Icon_CS6
Illustrator est né en 1986 sous le bras d’un Macintosh. À une certaine époque il était plus puissant sur Mac que sur PC. Dans les années 90 on jonglait souvent entre Illustrator, FreeHand, QuarkXPress ou encore CorelDraw. Ces noms doivent paraitre bizarres pour les plus jeunes, mais pas pour ceux de ma génération (81) et surtout les précédentes.

À l’époque Illustrator ne sortait pas du lot.

Pour beaucoup, FreeHand était le meilleur logiciel de vecteurs. La question pour moi est qu’au fait Adobe Illustrator ne sort toujours pas du lot !

Adobe a acheté Aldus en 2006 et par conséquent tué FreeHand, quoi de plus simple pour gagner la bataille ? David perd la bataille face à Goliath.

Depuis, Illustrator continue à hériter quelques erreurs d’interface et spécificités d’utilisation. À Adobe doivent se dire « Pourquoi faire des efforts quand on a la plus grosse part du marché ? ».

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.