Le Progressive Web App peut devenir l’expérience utilisateur de demain. Voici une introduction sur ce nouveau format de web proche de l’application mobile.

L’expérience web versus l’expérience d’application mobile

Le web est un sujet en mouvement qui évolue à pleine vitesse mais qui reste basiquement le même depuis ses débuts : Un navigateur, des adresses internet et des liens.

Le Progressive Web App peut faire évoluer l’expérience utilisateur vers un nouveau format d’application progressive du web qui peut potentiellement fournir une expérience utilisateur encore meilleure que les sites web traditionnels.

Selon Alex Russell dans sa conférence du 17 novembre 2015 au Chrome Dev Summit, 25 applications sont utilisées en moyenne par mois contre plus de 100 sites internet visités par mois sous Android.

25 applications sont utilisées en moyenne par mois contre plus de 100 sites internet visités par mois
25 applications sont utilisées en moyenne par mois contre plus de 100 sites internet visités par mois.

Ça montre bien qu’il y a quelque chose à faire avec les applications, n’est-ce pas ? Elles prennent de la place, elles demandent des mises à jour, on n’est jamais très certain sur la question de la vie privée, etc. Le Progressive Web App est peut être une réponse à cette problématique.

Qu’est-ce le Progressive Web App ?

Une Progressive Web App est un site web qui utilise une technologie avancée du web pour offrir une expérience utilisateur semblable à une application classique de smartphone.

Le logiciel d’une Progressive Web App est le résultat d’une évolution de la navigation classique sur navigateur qui offre une nouvelle expérience utilisateur plus immersive.

Les caractéristiques principales d’une Progressive Web App sont :

  • Progressive : Elle fonctionne pour tout utilisateur, quel que soit le choix du navigateur.
  • Responsive : Elle s’adapte à tout genre de dispositif : ordinateur de bureau, téléphone, tablette.
  • Indépendance de connexion : Elle est accessible hors-connexion, ce qui permet de rendre un service quand le réseau est indisponible ou lorsqu’il est de faible qualité.
  • Application : L’expérience utilisateur de navigation est semblable à celle d’une application mobile et donc améliorée.
  • Sécurité : Une technologie (TLS) qui prévient l’espionnage et garantit un contenu non altéré.
  • Identifiable : Elle est identifiable comme une «application» par le biais du W3C et sa technologie qui lui permet d’être identifiée par les moteurs de recherche.
  • Engagement : Elle permet de lancer des notifications à l’utilisateur pour obtenir son engagement.
  • Peut s’installer : L’utilisateur peut garder les Progressive Web Apps qui l’intéressent dans son smartphone sans passer par les barrières du App Store ou Play Store.
  • Partage : Le partage est facile grâce au lien classique et grâce au fait qu’il n’y a pas d’installation complexe.

Progressive Web App : l'expérience utilisateur de demain

Les promesses en pratique de la Progressive Web App

En pratique, pour un utilisateur qui navigue sur son smartphone :

  1. Le site s’affiche dans un onglet standard. Il est en apparence un site classique de plus, mais il est aussi construit en utilisant les fonctionnalités techniques de Progressive Web App.
  2. La deuxième, troisième ou quatrième fois que l’utilisateur visite le site, c’est-à-dire, quand on a une certitude que l’utilisateur s’en sert fréquemment, une invitation est affichée. À ce moment, l’utilisateur peut accepter ou refuser. S’il accepte, un accès direct est créé dans l’écran d’accueil.
  3. Lorsque l’application web est lancée depuis l’écran d’accueil du smartphone, elle s’intègre dans son environnement, elle s’affiche en pleine écran, et hors ligne.

Aujourd’hui avec une app store, les utilisateurs font une recherche et une installation à l’avance en « signant » un contrat. La Progressive Web App enlève ces barrières lourdes et au même temps peut fournir potentiellement les avantages d’une application classique.

Progressive Web App : l'expérience utilisateur de demain
« App Install Banner » sous Android avec Chrome permet d’installer rapidement et sans difficulté une Web App dans son smartphone. Source : Paul Kinlan.

L’avantage principal est que les utilisateurs ne doivent pas faire un choix à l’avance et ne signent pas implicitement pour quelque chose de peu sécurisant en cliquant sur le lien d’installation. C’est au site de gagner la confiance de l’utilisateur pour avoir le droit d’envoyer des notifications ou d’être sur l’écran d’accueil. C’est comme ça qu’ils deviennent progressivement «apps». Sans intrusion, sans installation au préalable.

Construire techniquement un site en Progressive Web App

Il s’agit d’une technologie récente et la question sur le support dans tous les navigateurs est encore peu développée. Les principes techniques pour réaliser un site en Progressive Web App sont :

  1. Enregistrer un « service worker », c’est à dire une série d’API (une interface de programmation qui permet à deux logiciels de se comprendre entre eux).
  2. Desservir son site via HTTPS (un protocole avancé de sécurité avec encryptage de données).
  3. Avoir un fichier manifeste de Wep App  « app manifest file », qui va spécifier des informations dont le nom de l’application.
  4. Être visité au moins deux fois, avec au moins 5 minutes entre les visites.

Le protocole HTTPS est potentiellement une barrière pour la démocratisation, mais dans son contexte ceci est logique. Il ne faut pas oublier le fait que le HTTPS devrait être la norme dans le web.

Des technologies évoluent, meurent et naissent sans cesse. Dans le web, pour qu’une technologie reste et continue à évoluer, selon Alex Russell, il faut qu’elle remplisse quelques principes :

  • L’adresse classique d’URL avec les liens doivent continuer à exister pour que la technologie s’intègre avec le web.
  • La syntaxe web et l’accessibilité pour les humains et les robots de moteurs de recherche doivent être respectés.
  • L’expérience utilisateur doit être respectée et aussi intégrée pour que les utilisateurs l’adoptent.
  • Standardisation pour permettre de démocratiser son utilisation et ce, de manière gratuite.

En sera-t-il le cas des Progressive Web Apps ? Il y a des sceptiques, mais il y a aussi des optimistes. Cet ajout éventuel d’une nouvelle technologie modifie la façon dont nous construisons et livrons des expériences. Il peut réussir, s’il apporte de nouvelles capacités tout en maintenant les principes communs mentionnés. Sachant que toute évolution du web doit être compatibles culturellement et techniquement.

Pour une évolution de l’expérience utilisateur ?

Les questions sont en suspens. Comme celles posées par TJ Van Toll dans son article sur le Progressive Web Apps :

L’utilisateur ne sera-t-il pas fermé au bouton « Rajouter à l’écran d’accueil » ?

Sachant que le web est déjà surchargé de notifications de mauvaise foi. Ceci dit, si de grandes marques qui possèdent une réputation impeccable commencent à offrir cette option, l’utilisateur ne se posera pas forcément cette question.

Y aura-t-il une confusion parmi les applications natives (celles installées de la manière classique) et les applications d’origine Progressive Web ?

Peut être que le flou ne sera pas un problème en fin de compte, ça pourrait même jouer en faveur de la Progressive Web App.

Un exemple d’expérience utilisateur avancée avec Deliveroo et Take Eat Easy

Logotype Take Eat Easy

Logotype Deliveroo

Ces deux services qui font fureur à Bordeaux et un peu partout, sont un exemple d’expérience utilisateur soignée au maximum jusqu’à faire sembler leurs sites webs à des application mobiles.

Il n’utilisent pas (encore) la technologie Progressive Web App mais en pratique leur expérience utilisateur est en accord avec l’idée du Progressive Web App. L’objectif étant d’offrir une expérience utilisateur impeccable, sans barrières. Une preuve est le fait que tout se passe bien par leur site, sans application pour smartphone.

Les deux services ont une application iOS (iPhone, iPad et iPod touch) mais pas sous Android. Je ne connais pas les raisons. Quoi qu’il en soit, leurs sites web sont extrêmement soignés et responsive et ils ne manquent pratiquement en rien d’une application mobile. L’expérience utilisateur est un succès.

Conclusion

Progressive Web App : l'expérience utilisateur de demain

Une Progressive Web App est un moyen de construire de meilleures expériences utilisateur à travers les dispositifs et ses contextes avec une seule façon de le faire (un seul code en théorie).

Cependant, tout est encore à gagner.

Comme l’expérience utilisateur même préconise, d’abord il y a la compréhension des outils, et cela exige un changement important dans la compréhension de la navigation sur internet pour l’ensemble des utilisateurs.

La technologie du Progressive Web Apps est encore dans une phase de démarrage. Il est quand même intéressant d’explorer cette démarche et de travailler les méthodologies pour voir comment les appliquer aux applications web existantes.

Construire des applications immersives en utilisant la technologie web, sans abandonner le web, est vraiment idéal. Un jour on pourra peut être dire adieu aux app store et à la logistique de développement qu’elle entraîne.

Une introduction aux Progressive Web Apps par l’ingénieur de software Alex Russel dans le Chrome Dev Summit de novembre 2015 :

Et vous ?

Vous pensez quoi des Progressive Web Apps ? Croyez-vous que les applications des app store ont encore un futur ? Je serai ravie de lire vos commentaires.

 

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.